Haute Charente
Ecrits & reportage 
sur la résistance


                                                                                                                                 10 MAI 1944  
                                                                                             UN AVION BRITANNIQUE S'ÉCRASE AU GROSLAUD  
                                                                                                                      PRÈS DE CHABANAIS  
 
Dans le numéro 92 du bulletin des Amis du Vieux Confolens, de juin 2006, nous avions raconté dans quelles circonstances nous avions été amenés à nous intéresser au sort des membres de l'équipage du Halifax MAW qui s'était écrasé au Groslaud, près de Chabanais, dans la nuit du 9 au 10 mai 1944.  
Le sergent Clark, blessé lors de son parachutage, se constitua prisonnier et ne fut libéré du stalag Luft 7 de Bankau qu'à la fin de la guerre.  
L'officier canadien Evans, ainsi que les sous-officiers anglais Jones et Blackett, rejoignirent les maquis de Dordogne et furent rapatriés en Angleterre à partir de l'aérodrome de Limoges, le 28 août 1944.  
Les deux autres officiers canadiens, Coldridge et Medland, pris d'abord en charge par les maquis de Pressignac, rejoignirent Paris grâce à d'autres maquis, puis l'Espagne et Gibraltar, d'où ils rentrèrent en Angleterre le 6 septembre 1944.  
En 2006, le commandant de bord, le capitaine A.S Coldridge, était encore en vie au Canada. Richard Rose, le britannique qui avait retrouvé une pièce du Halifax sur les bords de la Grêne, avait pu lui adresser un petit morceau de l'avion (cf photo), ce qui lui avait procuré beaucoup d'émotion. Hélas, A.S Coldridge devait décéder quelques années plus tard...  
A.S Coldridge tenant un morceau du Halifax MAW dans ses mains
En 2012, l'ANACR du secteur de Chabanais, dans le cadre de la création du circuit des « Chemins de la Mémoire », installa une stèle commémorative sur la D.170, près du Groslaud, malheureusement entachée d'une erreur sur l'origine du crash : ce ne sont pas des tirs de la DCA nazie, mais une panne de deux des quatre moteurs, qui contraignit l'équipage à abandonner l'avion qui vint s'écraser dans un champ de pommes de terre.  
L'inauguration de la stèle eut lieu le 2 avril 2012, en présence d'une nombreuse assistance. (cf photo) Richard Rose avait apporté la pièce du Halifax, André Berland raconta l'histoire de l'avion et de son équipage. Un ancien mécanicien britannique de Halifax, qui avait effectué 33 missions de bombardement pendant la guerre, était présent, arborant une impressionnante brochette de médailles.