Haute Charente
Ecrits & reportage 
sur la résistance


Nous nous trouvons devant cette stèle qui balise l’entrée du château de Pressac haut lieu de la Résistance dans l’est Charentais.  
 
En juin 1944, un maquis FTP de Haute Vienne s’est retranché dans la forêt de Rochechouart. L’ennemie le recherche et le traque. Pour plus de sécurité il se scinde en deux, Bernard Lelay prend le commandement militaire du secteur C ainsi créer et le FTP est placé sous l’autorité de Marc Beaulieu.  
Le groupe FTP se structure et trouve ses armes lors de parachutage ou en les prenant à l’ennemi lors d’actions ponctuelles.  
Il séjournera en différents lieux boisés, Pressignac, Etagnac, Massignac, Verneuil (bois du Poirier) ou le groupe formera trois compagnies.  
Une reste au château du Poirier sous le commandement de Maurice Gaudy,  
Deux rejoindrons le château de Pressac sur la commune de St Quentin, sous l’autorité de Paulet et de Martial.  
Le 14 juillet, les deux compagnies passent sous l’autorité de Bernard qui installera son PC dans un étage du logis.  
Ce vaste domaine enclavé dans des bois et offrant de grandes prairies permet de rassembler de nombreux maquis qui seront hébergé sous des tantes.  
Dans le bâtiment sera ouvert une infirmerie et une salle de presse pour imprimer les communiqués et les affiches de propagande antinazie.  
Ce sera un lieu d’interrogation de prisonniers et de collaborateurs avec l’ennemi.  
Il occupera ce lieu entre le 15 juin et le 11 août 1944.  
 
Le « maquis BERNARD », participe aux combats de Chabanais (29-30 juillet et 1er août 1944), Exideuil, Oradour sur Vayres (19 juillet 1944), Aixe sur Vienne, à la prise de Limoges (18 au 21 août 1944) et à la Libération d'Angoulême (du 27 au 31 août 1944).